Les crises d’angoisse

Lors d un événement  anxiogène, certaines personnes développent des attaques de panique ou crises d’angoisse. Ces dernières peuvent provoquer des effets physiques importants et impressionnants tels que : 

  • gêne respiratoire
  • oppression thoracique
  • vertiges
  • nausées
  • douleurs abdominales, diarrhées
  • troubles urinaires
  • maux de tête
  • accélération du rythme cardiaque
  • chaleur dans tout le corps ou frissons
  • tremblements, fourmillements, picotements
  • impression que les jambes se dérobent

Les premières crises sont toujours impressionnantes et c‘est pour cela qu‘il faut apprendre à les reconnaitre et à prendre conscience de son corps pour pouvoir les gérer.

La sophrologie est une bonne méthode car elle permet de se détendre, libérer les tensions ( musculaires et/ou mentales) et surtout apprendre à utiliser correctement sa respiration.

Gérer sa respiration

A la naissance, tous les bébés respirent par le ventre et par la suite, nous avons tendance à perdre cette respiration naturelle au profit d’une plus haute.

il va donc falloir réapprendre à respirer correctement par le ventre ( respiration diaphragmatique posée).

Pourquoi ?

  • pour oxygéner le cerveau
  • pour baisser le rythme cardiaque
  • pour masser le ventre 

– en se concentrant sur sa respiration, notre attention va se focaliser sur cette dernière et évacuer les idées parasites.

Comment faire ?

Fermer les yeux pour se recentrer sur soi et se concentrer sur sa respiration. Prendre une inspiration par le nez en gonflant le ventre. Retenir l air quelques secondes. Expirer par la bouche (plus longtemps) et le ventre retrouve sa position normale.

Avec cette respiration naturelle et calme, le corps va s apaiser ainsi que l ‘esprit et c’est tout bénéfique !!!

Gérer sa respiration est la première chose que j apprends aux personnes qui viennent me consulter mais il existe bien sur de nombreuses techniques en sophrologie Caycédienne qui permettent de gérer son stress et ses émotions.

ATTENTION : EN CAS DE DOUTE SUR VOS SYMPTOMES N’HESITEZ PAS A CONSULTER VOTRE MEDECIN TRAITANT CAR LA SOPHROLOGIE N’EST PAS UN TRAITEMENT MAIS UN COMPLEMENT, UN ACCOMPAGNEMENT.   

Marielle Hicter, sophrologue Caycédienne à Arras.